Habitations

La Corse est une région de France qui compte 2 départements et 360 communes, principalement des petits villages, réparties sur 19 micro-régions. De tous temps, l'habitat en Corse était principalement regroupé au sein de villages implantés en moyenne montagne à une altitude moyenne d'environ 600 mètres, la plaine étant délaissée jusqu'au milieu du 19ème siècle car marécageuse et infestée d'insectes pouvant transmettre de graves maladies telle la malaria. En ce qui concerne l'habitat traditionnel, la nature du sol étant différente entre le Nord schisteux et le Sud granitique de l’Île, la nature des matériaux et les méthodes de construction diffèrent. En Haute-Corse, l’habitation est faite de pierres plates taillées et liées entre elles par un mortier à base de sable de rivière et de chaux, tandis qu’au Sud, les blocs de granite étaient taillés et murés à sec. L’habitat primitif était en revanche constitué d’abris naturels tels des grottes, où des murs étaient parfois érigés afin de se protéger du froid ou d’en fermer les accès. Ce type d’aménagement se retrouve principalement sur des chemins de transhumance afin de s’abriter occasionnellement sur une courte durée et peuvent être utilisés encore de nos jours par les bergers, ceux-ci ont construit au cours des siècles de multiples maisons , abris et enclos en pierres parsemant la montagne et implantés sur leurs lieux d’estive. Une belle exploitation des éléments naturels par l’Homme est un abri typique de la Corse-du-Sud, « l’Oriu », que l’on retrouve notamment dans les villages de Canni et de Chera, à proximité de Porto-Vecchio. Il est constitué d’une immense roche creuse, fermée par un mur de pierre pouvant être ajouré pour constituer un accès et des aérations, dont la fonction principale était de servir de grenier afin d’y entreposer la nourriture.

Haut de Page