Centre Corse

La ville de Corté, donnant son nom à la région du Curtinese, se caractérise par sa citadelle dominant le secteur et perchée sur son nid d’aigle, est le cœur géographique et la capitale historique et culturelle de la Corse. La « cité paoline » fut en effet choisie par Pascal Paoli comme capitale de la Corse indépendante (entre 1755 et 1769). Sa citadelle abrite depuis 1997 le musée de la Corse. Corte est également le siège de l'université de Corse "Pascal Paoli", rouverte en 1981, qui accueille environ 4 000 étudiants. Le bassin du Cortenais, bassins sculptés de terrasses et de hauteurs escarpées, se déploie au cœur de la Corse, offrant un paysage de montagne grandiose qui s’élève jusqu’à 2 710 mètres pour le Monte Cintu au Nord, le plus haut sommet de l’île et à 2 622 mètres pour le Monte Rotondu à l’Ouest, dominant Corté et la Vallée de la Restonica. Le Cortenais regorge de merveilles naturelles : des anciens lacs glaciaires aux arches naturelles, en passant par de féériques cascades parsemant la très réputée vallée de la Restonica et de magnifiques forêts et maquis où vivent chèvres, brebis et vaches, d’où les nombreux abris de bergers parsemant la montagne, témoins de la tradition agro-pastorale de la Corse et du Cortenais notamment. La Caccia et le Niolu, deux anciennes pieves situées dans le Parc Naturel Régional de la Corse, sont réputées pour abriter Mouflons, Gypaètes Barbus et Aigles Royaux évoluant dans un milieu sauvage et préservé comme les Gorges de l’Ascu et le défilé de A Scala di a Santa. Au cœur du Niolu, dans le village de Calacuccia dominant le barrage du même nom, est célébrée annuellement la fête la plus populaire d’île : A Santa di u Niolu. (Sources : Tourisme en France et Wikipédia).

Haut de Page