Etangs

Sur la Côte Orientale de l'Île, selon un axe Nord-Sud s'étendant de Bastia aux plaines du Fiumorbu, se situent les quatre étangs les plus importants de Corse. L'étang de Biguglia L'étang de Biguglia (stagnu di Chjurlinu), d'une superficie de 14,5 km² est d'origine lagunaire. Occupé depuis l'Antiquité par les Romains, les Pisans et les Génois, il se caractérise par la présence d'un fortin érigé pour défendre Bastia et devenu depuis l'écomusée de la Réserve Naturelle de l'Etang de Biguglia, reconnu site R.A.M.S.A.R. et situé sur deux sites Natura 2000 du fait de son intérêt écologique exceptionnel sur tout le Bassin Méditerranéen tant au niveau ornithologique avec 127 espèces d’oiseaux protégés, que de la faune et la flore aquatiques. L’étang de Diana L’étang de Diana, d’origine tectonique, est le troisième de Corse de part sa superficie, 6 km² mais le plus profond (maximum 11 mètres) et est alimenté par trois cours d’eau. Ancien port de commerce et de guerre romain, l’étang ne présente plus que deux vestiges du passé : une tour génoise érigée pour la défense du grau contre les invasions barbaresques au 11ème et 12ème siècles ainsi que les ruines d’une vieille chapelle. L’étang est aujourd’hui exploité pour la pêche, la conchyliculture et l’aquaculture, la pêche traditionnelle et l’élevage des coquillages. Il présente un grand intérêt écologique, tant par sa flore que par sa faune car on recense de nombreuses espèces d’oiseaux rares et menacés, de passage ou en reproduction : il est de ce fait une zone protégée bénéficiant d’un périmètre de protection et est une zone humide d’importance internationale selon la convention de R.A.M.S.A.R. L’étang d’Urbinu L’étang d’Urbinu, lagune maritime d’une superficie de 8 km² qui en fait le deuxième plus grand étang de Corse, est bordé de collines au Nord, à l’Ouest et au Sud. Il est caractérisé par la présence d’une presqu’île s’avançant jusqu’au milieu de l’étang depuis l’Ouest ainsi que par une île au Sud. L’étang, exploité pour l’ostréiculture et la mytiliculture, est reconnu site R.A.M.S.A.R., classé Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique et Zone de Protection Spéciale au titre de la Directive Oiseaux. L’étang de Palu L’étang de Palu est situé au Sud de la Commune de Serra di Fiumorbu faisant partie du Parc Naturel Régional de Corse pour la partie lido-grau qui s’ouvre sur la Mer Tyrrhénienne et sur la Commune de Ventiseri pour la partie « terre » à l’Ouest. De cette partie émerge une presqu’île nommée « Isula » qui le partage latéralement en son milieu et où réside le pêcheur qui pratique l’élevage de mulets et d’anguilles connues et réputées depuis l’Antiquité Romaine. Avec une superficie de 2.12 km², il est le quatrième plus grand étang de Corse et est inclus dans une série de zones humides presque continue de 10 km, faisant partie du site R.A.M.S.A.R., des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique et du réseau européen Natura 2000, l’ensemble étant la propriété du Conservatoire du Littoral. Le Nord de l’étang, près du quart de sa superficie, est constitué de zones humides et de marais, qui sont, avec le marais de Canna et l’étang de Gradugine, situés entre les fleuves Fiumorbu et Abbatescu, les lieux de prédilection de l’avifaune nicheuse caractérisés par une eau plus douce et des habitats plus favorables à la nidification. (Sources : Wikipédia)

Haut de Page